L1a r2uche q6ui rit2

Apiculture respectueuse des abeilles

Redirection to the english version of "de lachende bijenkast" website
Facebook

Actualités

Instagram @de_lachende_bijenkast

Le Vlaams Bijeninstituut vient de lancer un nouveau site pour les jeunes amis des abeilles. Cliquez sur le logo pour accéder au site.

kinderwebsite van het Vlaams Bijeninstituut

Le Vlaams Bijeninstituut a désormais aussi une chaîne YouTube. Cliquez ici pur la découvrir.

Logo van het Vlaams Bijeninstituut

Prochainement, des recettes seront mises en ligne sur le site pour vous permettre de gâter nos petites abeilles.

Le numéro d’octobre 2020 du magazine français “Abeilles en Liberté” consacre un article au travail de Geert en faveur des abeilles. 

Cliquez ici pour ouvrir le fichier.

Méthode

Ma méthode s’inspire de la manière dont les abeilles vivent dans la nature, à l’état sauvage. Les humains ne facilitent pas la vie des abeilles. Par leurs agissements, ils les confrontent au varroa, aux pesticides, à la monoculture et à l’appât du gain. Les abeilles ne peuvent donc pas être abandonnées à leur sort, et l’homme est parfois contraint d’intervenir. C’est pourquoi je préfère appeler ma méthode “apiculture pour l’abeille” ou “apiculture respectueuse de l’abeille” plutôt qu’”apiculture naturelle”, bien que ces deux approches présentent plusieurs points communs.



Pour aider les abeilles, on peut déjà commencer par leur assurer un environnement suffisamment riche en nourriture, que ce soit en nectar, en pollen ou en propolis. Lorsque l’alimentation est insuffisante, il est rare que les abeilles puissent survivre à l’hiver. En soi, être gardien d’abeilles est assez simple. C’est nous, les humains, qui avons rendu l’apiculture aussi technique – à mes yeux par pur appât du gain.

Laisser essaimer les abeilles devrait en réalité être la norme. Il est important d’informer vos voisins de vos activités d’apiculteur et de leur expliquer comment se passe un essaimage.
Les abeilles sont actuellement très atteintes par une maladie appelée la varroose, due à la présence du varroa dans les ruches. Un des ennemis naturels du varroa est le Stratiolaelaps Scimitus, que nous allons appeler «acarien prédateur», qu’on trouve également dans les colonies d’abeilles mellifères à l’état sauvage.

Chaque intervention de l’homme dans une ruche perturbe la colonie et fait gaspiller beaucoup d’énergie, de sorte que les abeilles doivent consommer plus de miel pour rétablir l’équilibre dans leur logis. Il est totalement exclu de découper le couvain de mâles étant donné que cela affaiblit la génération suivante d’abeilles. Quant à l’insémination artificielle des reines, je ne veux même pas l’envisager vu ses répercussions sur l’avenir. L’idéal pour un apiculteur est de démarrer avec un essaim. Si vous n’avez pas la possibilité de recueillir un essaim, procurez-vous des abeilles auprès d’un autre apiculteur. L’année suivante, vous aurez ce qu’on appelle de «bonnes petites hybrides» étant donné qu’il est impossible de savoir quels faux-bourdons auront fécondé la jeune reine vierge. Cela permet de renforcer le profil génétique des abeilles en évitant un appauvrissement de leur patrimoine génétique. Soyons à l’écoute des autres apiculteurs car nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres. Lorsque vous trouvez la solution idéale à un problème spécifique, partagez-la avec vos collègues apiculteurs.

En apiculture 100% respectueuse de l’abeille, l’abeille passe toujours avant nous!


Conférences / Exposés

Petit à petit, je suis à nouveau sollicité pour donner des conférences et exposés. Les conférences se déroulent bien entendu dans le respect des règles en vigueur dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. En cas d’annulation d’une conférence en raison d’un changement des règles en vigueur, nous l’annoncerons via le site web.

2020

6 okt

Poserende honingbij

De voordracht vindt plaats op 6 oktober 2020 om 20.00 uur in Bonheiden. Wilt u bij deze lezing aanwezig zijn dan kunt een e-mail sturen naar Paula via e-mailadres paula.d(at)telenet.be


2020

11 okt

Poserende honingbij

Op 11 oktober 2020 geeft Geert een voordracht op een conferentie in Brussel. U kunt zich voor deze lezing niet meer aanmelden. Er is reeds een wachtlijst voor meerdere voordrachten. Wij laten het via de website of Facebook weten wanneer er weer eentje gepland staat. 


Partenaires

Geert Steelant, au-delà d’être membre actif du Werkgroep Natuurlijk Imkeren (WNI – groupe de travail apiculture naturelle), est en train de devenir en Flandre (et ailleurs) le symbole d’une apiculture respectueuse de l’abeille au moyen de l’acarien prédateur. 

Honeybee Valley y a consacré une brochure : «L’apiculture selon Geert Steelant».

Geert ne jure que par la méthode Warré, qu’il met «à sa sauce» en introduisant l’acarien prédateur pour lutter contre le varroa.

Cliquez ci-dessous pour télécharger la brochure en français.


Le site et la brochure existent également en anglais et en néerlandais – n’hésitez pas à les transmettre à vos connaissances intéressées.

Geert, qui ne ménage pas ses efforts lorsqu’il s’agit d’abeilles, a rassemblé autour de lui un réseau très étendu.

Il travaille avec différentes organisations et entreprises dont vous trouverez les liens ci-dessous. Il entretient d’excellents liens de collaboration avec Biobestrijding, aux Pays-Bas, où il achète ses acariens prédateurs Stratiolaelaps Scimitus. En Belgique, il fait partie du groupe de travail “Natuurlijk imkeren” et est membre du conseil d’administration du “Vlaams bijeninstituut”. Vous trouverez sur ces deux sites une foule d’informations sur les abeilles et l’apiculture.


Il se procure son bois chez Leirman en Belgique et son matériel apicole chez Apimiel en France. 

Il travaille en étroite collaboration avec Honeybee Valley qui a réalisé une brochure consacrée à la manière naturelle dont Geert s’occupe des abeilles. 


Les stages ont lieu dans les Ardennes à la Ferme Hubert, où Geert a créé son village des abeilles.

Alles over het natuurlijk bestrijden van ongedierte
Hier koopt Geert zijn spullen voor het imkeren
Op deze site kunt u alles lezen over natuurlijk imkeren
Boerderij Hubert in de Belgische Ardennen
Hier kunt u veel informatie vinden over bijen
Bij Leirman koopt Geert hout voor de bijenkasten
Honeybee Valley doet wetenschappelijk onderzoek naar bijen en werkt samen met de landbouw in België
Een B&B in de buurt van Boulogne-sur-mer
We zijn een ploeg van imkers en wetenschappers die allemaal gepassioneerd zijn door bijen.

Nos abeilles ont besoin de votre aide!



De uitreiking van de groene pluim door de gemeente Groen Zedelgem aan Geert Steelant
Informatie over de gemeente Groen Zedelgem


En 2019, Geert a été récompensé de la Groene Pluim (Plume verte) de l’apiculture biologique.



Cliquez ici pour lire l’article (en néerlandais) sur le site de Groen Zedelgem.

‍ Références



‍        Geert a construit un très beau village d’abeilles à proximité du Gîte où, avec le groupe, nous avons pu découvrir tout ce qu’il a créé là-bas. Le village des abeilles se trouve dans une petite vallée où coule un ruisseau. On peut y voir différents formats de ruches, et comment on les utilise.

Geert a par ailleurs recours à l’acarien prédateur, le stratiolaelaps scimitus, pour «combattre» le varroa. Nous avons installé les abeilles qui nous “restaient” dans un arbre creux – et rien que ce spectacle valait la peine!


Geert préfère travailler sans voile ni vareuse, mais personnellement, je ne suis pas encore prêt à ça. J’ai toutefois beaucoup appris sur place sur la manière dont il se comporte avec les abeilles. Avec énormément de respect et d’amour. Geert utilise des ruches Warré qu’il fabrique lui-même. Il a adapté la ruche Warré classique notamment en utilisant du bois de 3 cm d’épaisseur, en plaçant des hublots et en modifiant le trou de vol.

Pour moi, ce week-end a été une révélation et je suis partant pour en refaire un. Je suis rentré chez moi en ayant ai compris toute une série de choses, et avec plein de nouvelles questions.

Et quand on contacte Geert pour une question, il tente toujours d’apporter une solution et/ou une réponse.



Rudi










‍        Quand on passe un peu de temps avec Geert et ses abeilles, on remarque immédiatement l’admiration, l’amour et le respect qu’il éprouve pour le peuple des abeilles. J’ai appris énormément de choses que je vais mettre en pratique dans mes propres ruches, en espérant qu’au fil du temps, j’arriverai à travailler avec la même sérénité et le même calme que lui. Je n’ai pas eu besoin d’enfiler une combinaison. Chez moi aussi, j’en porte rarement, et de toute façon, pour moi, une petite piqûre de temps en temps, ce n’est pas la fin du monde.



Annuska 








Signez la pétition!

Teken de petitie om de bijen te redden. Samen staan we sterk.

Les abeilles sont vraiment malmenées par les activités humaines. Il est grand temps qu’elles rejoignent la liste des insectes protégés. C’est à l’échelle mondiale que cela doit se passer, avant qu’il ne soit trop tard! Au-delà de nous apporter leur délicieux miel, les abeilles nous permettent aussi de nous procurer nos fruits et nos légumes, et d’admirer de magnifiques floraisons autour de nous.

L’objectif est de recueillir 6.000.000 de signatures, ce chiffre correspondant au nombre de fleurs que les abeilles doivent butiner pour produire 1 kg de miel. Ensemble, interpellons les instances compétentes.

Merci de soutenir les abeilles en signant cette pétition.

Signez la pétition ici.

Si nous n’agissons pas rapidement, les abeilles disparaîtront petit à petit. Les villes, les communes et les entreprises peuvent aider nos abeilles. Partout dans le pays, il existe de nombreuses zones vertes. Il serait pertinent de les utiliser au profit du bien-être des abeilles. Si chaque ville, chaque commune et chaque entreprise disposant d’espaces verts acceptaient de travailler avec des apiculteurs locaux et de financer l’installation de ruches, cela ferait déjà considérablement avancer les choses.

Facebook

Design by Virtual Annuska © 2020

Conditions  générales |  Politique de confidentialité